Quel état d’esprit pour quel résultat ?

Kinésithérapeute de formation initiale, psycho-praticienne en gestalt puis formatrice et coach en institutions et en entreprises il m’a fallu longtemps pour sortir de mon isolement et devenir « visible ».

J’ai dû souvent sortir de ma zone de confort, me pousser, me tirer, me forcer même pour aller me faire connaitre, me tester sur des formations nouvelles, bluffer, y aller au culot!

J’ai dû investir dans des formations, des coachings, me faire accompagner, me faire aider pour aller vers là où je voulais aller.

J’ai marché pas après pas sur le chemin de ma réalisation et j’y suis encore bien sûr!

Parce qu’à chaque réussite me vient une nouvelle idée ou envie qui me fait tenter des aventures et reprendre des risques.

 

C’est ce que demande le métier d’entrepreneur.

Et lorsqu’en plus on est une femme, jeune maman de surcroît, on doit jongler avec la vie de famille, la vie de couple, la vie sociale en plus de la vie professionnelle. Non pas que les hommes n’aient pas les mêmes difficultés! Je vais y venir…

Lorsque j’ai entrepris cette aventure de l’entrepreneuriat, en tant que coach essentiellement, quand il m’a fallu revoir toute mon identité professionnelle et changer de « cible », je me suis rendue compte que  le plus important n’était pas  l’organisation, le réseautage, le savoir-faire ou la prospection. C’est important bien sûr mais c’est de « l’extérieur », du matériel.

Le plus important et le plus difficile à nourrir positivement  c’était mon état d’esprit! Ma psychologie…mon intérieur.

 

C’est Tony Robbins qui dit que la réussite, c’est 80% de psychologie et 20% de stratégie.

C’est fondamental et c’est facile à vérifier!

Quand on parle de psychologie ici on parle de  l’état d’esprit engendré en grande partie par nos pensées et donc nos croyances.

Je suis et nous le sommes tous, esclaves de nos croyances. Qu’elles soient porteuses ou limitantes elles sont en général inconscientes et nous font agir dans tous les domaines de notre vie quasiment en pilotage automatique.

Jusqu’à ce que nous  les observions et les interrogions. Car une croyance n’est qu’une hypothèse que nous avons considérée comme vraie mais que nous n’avons jamais remise en question.

Dans toutes les actions dont je vous ai parlé plus haut, nos croyances sont à l’oeuvre. Toujours. Alors autant qu’elles soient conscientes et porteuses!

Cela concerne toutes les  certitudes inconscientes sur l’argent, sur notre métier, sur les clients, sur les jugements des autres, sur le marketing, sur la réussite…

Tous ces domaines sont teintés de la couleur des lunettes avec lesquelles je les regarde!

 

Mes croyances sur moi en tant que femme, femme entrepreneure, maman, épouse… n’ont pas facilité les choses!

C’est pour cela que je parlais de la plus grande difficulté à être « femme-maman entrepreneure », car nos croyances en tant que femmes sont colorées de culpabilité, de jugements, de devoirs et d’ambiguïté!

Plus que chez les hommes en général, à cause de l’histoire et de notre mémoire collective.

 

Alors jusqu’à ce que je m’en rende compte j’ai mis beaucoup d’efforts, de force, de persévérance à réussir.

Mais les résultats attendus n’étaient pas à la hauteur de l’énergie et du temps déployés et  je me suis interrogée : pourquoi je n’y arrive pas? Pourquoi je n’ai pas les résultats que j’attends?

Je croyais pourtant faire tout ce qu’il fallait et même plus! Je faisais  beaucoup d’efforts et de sacrifices. J’y passais un temps considérable. Oui mais alors?

À force de m’interroger et de m’intéresser au sujet je me suis faite cette réflexion :

le seul dénominateur commun à tout ce qui m’arrive c’est moi!

 

Donc si je dois revoir ma copie c’est moi que je dois revoir! Et j’ai commencé à regarder ce qui pouvait empêcher mon développement. Mes pensées, mes attitudes, mes émotions, mes mots aussi…

Tout ce qui pouvait bloquer ce qu’on appelle « le flux ».

J’ai travaillé sur mon état d’esprit. Et j’ai entrepris un fabuleux voyage vers moi-même… encore un, mais avec un regard différent celui-là.

Tourné vers ce que je veux tout en regardant simplement ce qui en bloque l’accès, l’ouverture : mes croyances.

Pour pouvoir faire le même chemin que précédemment mais avec douceur, fluidité, assurance et confiance.

Travailler sur les croyances a cela de magique que ça nous remet « à l’endroit ». Cela nourrit notre confiance, quand notre pleine présence aux évènements  nous montre à quel point nous sommes créateurs de notre vie.

Nous sommes créateurs!

Ça change tout ! Pas seulement dans les actes. Dans les pensées, les émotions, les mots, la volonté…

Alors osons regarder ce qui en nous, freine notre avancée, notre réussite, l’accès à nos envies!

Ce que j’ai décrit se joue dans tous les domaines de notre vie, personnelle et professionnelle. Nous sommes ce que nous pensons. Dans notre vie amoureuse, familiale, sociale, spirituelle, comme dans notre vie professionnelle.

 

Notre vie est le reflet exact de ce que nous croyons.

 

Et ce sujet est tellement vaste, simple et complexe à la fois, que je vous prépare plein d’autres articles ! Car il ne s’agit pas uniquement de « penser positif ». Cela va beaucoup plus loin que cela. La pensée positive contribuant néanmoins à passer des jours meilleurs ne vous en privez pas !

 

Prenez soin de vous…

Car là où vous êtes, avec toutes les croyances que vous avez, vous êtes parfaits tels que vous êtes. Puisque vous êtes en train de créer avec cet article des réponses à vos interrogations!

 

Lire cet article fait de vous le créateur de cet instant comme de tous les autres…

Il ya juste à regarder et voir.

Chaleureusement.

 

Copyright © 2016 http: //chrysteledemeerseman.com/ – Tous droits réservés

J’espère que cet article vous aura été bénéfique, si c’est le cas je vous invite à le partager et à me partager vos impressions.

En vous inscrivant à l’info-lettre , vous recevrez un cadeau, un ebook pour vous aider sur le chemin du bonheur, ainsi qu’un abonnement à mes info-lettres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *